SLPJ, petit bilan

10 décembre 2005 Non classé 11 Comments

Voilà, le salon du livre et de la presse jeunesse que j’attendais depuis longtemps s’est achevé lundi soir, je vais vous racontez tout ça…

Il a commencé le mercredi précédent mais je n’y suis arrivé que le vendredi pour cause de beaucoup de boulot (notamment un book spécial salon à préparer). J’y étais déjà allé plusieurs fois les autres années mais là arrivé à l’intérieur, j’ai vraiment été surpris pas la masse énorme de visiteurs. On a beau dire qu’avec les jeux vidéos et autres jouets modernes les enfants se détournent des livres qui leurs sont consacrés, je vois que le salon se porte bien.
Bref, j’avais rendez-vous (dans seulement à peu près pas longtemps ) exactement à l’opposé de l’endroit par lequel j’étais entré (2 niveaux plus bas en plus pour ne rien arranger) et je devais donc traverser et affronter cette marée humaine. Je me débrouille comme je peux (pardon aux enfants aujourd’hui orphelins et aux adultes qui ne sont aujourd’hui plus parents ^^) et au bout de à peu près 3 litres de sueur j’arrive à mon rdv pile poil à l’heure… et là je fais une heure de queue avec tous les autres qui avaient des rdv ! Cette attente compréhensible n’aura pas été veine puisque je vais normalement collaborer avec un éditeur bien connu qui produit notamment un magazine pour enfant sur CD-rom 🙂 Je rentre ensuite chez moi et avale un efferalgan, j’aime beaucoup les enfants mais à partir de 300 par m2 ça fait beaucoup de bruit 🙂

Je décide d’y retourner le dimanche soir, 1h30 avant la fermeture afin d’être plus tranquille cette fois-ci, en compagnie de Mathilde avec qui on a créé un projet de collection (voir posts précédents, enfin, je crois). Nous nous séparons un instant, le temps que je passe sur le stand d’un éditeur qui reçoit sans rendez-vous et où je ne verrai finalement personne, la personne présente n’étant ni au courant, ni DA.
Je rejoins donc Mathilde qui discute avec un responsable d’un stand représentant divers éditeurs associés. Je me mêle à la conversation, de fil en aiguille présente mon book (qui inclut notre projet de collection) à une DA qui rejoint elle aussi la conversation puis un autre book consacré à mon premier livre « Pirate & Moi » (qui ne parle pas de pirates mais de teckel, oui je sais c’est compliqué). Sur ce, ils appelent un collègue, visiblement très intéréssé par ce livre. La conversation a un ton très sympathique, c’est dimanche soir et on est tous un peu fatigués mais plus détendus aussi. Nous allons nous recontacter, l’expérience de travailler avec un maison à taille humaine (avec les avantages et les inconvéninent que cela implique) me tente, affaire à suivre.
La fermeture est imminente, on en profite avec Mathilde pour aller demander des catalogues sur tous les stands afins de se faire une bonne base de données. Nous partons à la chasse chacun de notre côté et nous retrouvons avec un bon kilo chacun sous les bras 🙂

Le lundi, dernière ligne droite j’ai encore trois rdv. Un magazine pour enfant, un éditeur (notamment de livres scolaires et parascolaires) et une agence de communication. Les trois se passent très bien même si nous n’avons rien prévu de concrêt pour l’instant.

Voilà, j’avais prévu de prendre d’autre rdv plus ciblés sur mes projets de livres mais comme je ne répond pas au statut d' »illustrateur confirmé » (à savoir illustrateur déjà publié dans le monde de l’enfance) ils ne m’ont pas été accordé… c’est quand même assez ridicule et ça n’aide pas à débuter… enfin, ce sont les règles du jeu et l’an prochain j’aurai sans doute accés à ce carré VIP puisque entre temps d’autres m’on fait confiance. Enfin, je nai pas trop à me pleindre et je remercie tout ceux qui ont organisé ces rencontres et qui ne me lisent sûrement pas 🙂

Le salon a été aussi court pour moi que ce texte long à lire pour vous, je suis un peu frustré de ne pas avoir eu le temps d’aller un peu flâner à travers les stands (mes déplacements ressemblaient plus à des courses d’obstacles) mais les rencontres que j’y ai faites ont été toutes très positives. Tiens, j’y ai d’ailleurs croisé en coup de vent un de mes anciens professeurs, Jean-Christophe Chauzy, que j’admire et qui est par ailleurs auteur d’excellentes bandes dessinées disponibles chez casterman.

A noter que ce passionant article est ponctué d’illustrations spécialement conçues pour certains de mes rendez-vous du salon. Sorties de leurs contextes elles ne vous parleront peut-être pas trop… essayez d’écrire des problèmes de math autour d’elle et ce sera limpide 🙂