Tout savoir sur mon activité d’illustrateur.

Foire aux Questions

Découvrez tout sur mon métier d’illustrateur freelance.

Je tente ici de répondre aux questions que l’on me pose le plus fréquemment.
Si vous ne trouvez pas votre bonheur, n’hésitez pas :

Mon parcours

Quelle est ma formation ?

J’ai suivi une formation en arts appliqués à Antibes puis un BTS Communication Visuelle à l’ENSAAMA (Olivier de Serres) à Paris. Ces études m’ont permis de m’initier à de nombreux domaines comme le design, l’histoire de l’art ou le graphisme. Surtout j’y ai appris à avoir une certaine ouverture d’esprit et à avoir l’envie d’apprendre par moi-même.

J’ai découvert le logiciel adobe illustrator en autodidacte en agence de publicité, je connais donc bien le fonctionnement du travail de directeur artistique avec qui je suis souvent amené à collaborer en tant qu’illustrateur freelance.

Comment ai-je appris à dessiner ?

Je dessine depuis l’enfance. Mes études m’ont permis d’acquérir certaines bases comme le dessin en perspective et de m’essayer à diverses techniques. En dehors de cela je n’ai jamais suivi de cours de dessin, cela m’aurait pourtant sûrement fait gagner du temps. Le secret ultime : la pratique, la pratique et encore la pratique. Et une bonne dose d’observation également.

savoir dessiner est une chose, trouver son style en est une autre, tout autant, sinon plus importante, surtout quand on est illustrateur professionnel. Votre style c’est ce qui fait que l‘on fait appel à vous et pas à un autre pour un projet précis.

Ma technique, mon univers

Avec quel matériel je créé mes illustrations ?

Mes créations sont des illustrations numériques vectorielles : je travaille sur mac avec une tablette graphique et le logiciel Adobe Illustrator.

Illustrator est un logiciel que j’affectionne énormément et avec qui j’évolue depuis mes débuts. J’ai découvert ce programme en autodidacte alors que j’étais étudiant, avec mon premier ordinateur, un iMac G3 bleu turquoise avec un disque dur de 6 Go… ça remonte ! Je lui avait rapidement adjoint une (toute) petite tablette graphique, une wacom format A6

J’ai conservé au fil des années le combo iMac + wacom + adobe illustrator mais les versions se sont confortablement améliorées, particulièrement avec la tablette qui est passée à un écran intégré de 28 pouces.

Je réalise mes premières ébauches directement sur illustrator même si un bon crayon à papier n’est jamais loin pour tester quelques gribouillis.

Qu’en est-il des techniques de dessin traditionnelles ?

Je consacre mon travail professionnel à l’illustration numérique, j’avoue honteusement que mes feutres, crayons aquarelles et tubes d’acryliques prennent la poussière.

Quelles sont les étapes de mon travail de création ?

Nous convenons mon client et moi-même d’un planning.

J’étudie d’abord le brief et/ou le rough que l’on me communique. Je peux demander des renseignement complémentaires, apporter éventuellement mon analyse pour perfectionner le projet et je m’assure que la demande soit bien claire, qu’il n’y ai pas de confusion possible qui pourraient nous faire perdre du temps.

Si c’est à moi de trouver une idée, un concept, je m’installe confortablement munis d’un crayon et d’un carnet à la recherche de l’idée du siècle qui pourra finalement surgir… lors d’une promenade ou sous la douche ! Je soumets mon idée oralement ou à l’aide d’un petit croquis afin de la faire valider.

Vient ensuite le temps de l’esquisse que je réalise directement sur illustrator puisque le logiciel me permet de retoucher aisément ma composition ou mes couleurs…

Cette étape validée je passe à la finalisation : je travaille les détails, j’ajoute du volume par des jeu d’ombres et de lumières.

Les éventuelles dernières corrections apportées, je prépare mon fichier HD avec toutes les spécifications techniques nécessaires.

Pourquoi mes bonhommes ont-il des jambes minuscules ?

C’est vous qui avez de grandes jambes.

Travailler sur un projet

Pour quel type de projets je travaille ?

Ils sont variés, pour mon grand plaisir : la publicité, la presse, l’édition… Mes illustrations sont destinées aux support print et web. Les demandes se succèdent et ne se ressemblent pas. Un jour on me contactera pour un magazine de presse enfantine, un autre pour illustrer une campagne publicitaire sur le web… chaque projet est un petit défi à relever, mon métier est avant tout une aventure !

Voici cela dit une liste non exhaustive des prestations que je peux offrir en tant qu’illustrateur freelance :

Illustrateur pour la communication des entreprise et des collectivités, la publicité :
• création et illustration de mascottes
• illustration d’affiche
• illustrations pour PLV, packaging, plaquettes, brochures, flyers…

Illustrateur pour l’édition et la presse :
• illustrations de carte d’art et d’articles de papeterie
• illustration de couvertures de livres
• dessin de presse
• illustration pour l’habillage d’objets et la décoration…
• illustration de jeux de société

Illustrateur pour l’édition et la presse jeunesse :
• illustration de livres jeunesse
• illustrations pour la presse jeunesse : histoires, jeux…

Pour quel type de projets je travaille ?

Ils sont variés, pour mon grand plaisir : la publicité, la presse, l’édition… Mes illustrations sont destinées aux support print et web. Les demandes se succèdent et ne se ressemblent pas. Un jour on me contactera pour un magazine de presse enfantine, un autre pour illustrer une campagne publicitaire sur le web… chaque projet est un petit défi à relever, mon métier est avant tout une aventure !

Voici cela dit une liste non exhaustive des prestations que je peux offrir en tant qu’illustrateur freelance :

Illustrateur pour la communication des entreprise et des collectivités, la publicité :
• création et illustration de mascottes
• illustration d’affiche
• illustrations pour PLV, packaging, plaquettes, brochures, flyers…

Illustrateur pour l’édition et la presse :
• illustrations de carte d’art et d’articles de papeterie
• illustration de couvertures de livres
• dessin de presse
• illustration pour l’habillage d’objets et la décoration…
• illustration de jeux de société

Illustrateur pour l’édition et la presse jeunesse :
• illustration de livres jeunesse
• illustrations pour la presse jeunesse : histoires, jeux…

Comment obtenir un devis ?

Il suffit de contacter mon agent d’illustrateur Patricia Lucas, qui se fera un plaisir de répondre à vos demandes et étudiera votre projet avec moi afin de vous fournir un devis gratuit. Avant cela vous pouvez bien entendu me contacter si vous avez des questions ou souhaitez simplement un échange de vive voix, le contact humain est important !

Comment se déroule la collaboration entre mon client, mon agent et moi-même ?

Mon agent intervient en amont et en aval du projet : c’est avec elle que se gèrent les devis, les contrats puis la facturation du projet ou la collecte des droits d’auteurs. Elle me représente et conseille le client, veille au bon déroulement du projet.

La partie création se fait en direct entre le client et moi-même.

Est-ce que je travaille pour des prunes ?

Non. Illustrateur est un métier, comme maçon, chirurgien ou constructeur de moules à tarte. Pas totalement vénal, je participe en revanche volontiers à des projets d’expositions, des collaborations avec d’autres artistes.
Je vous invite à découvrir ce lien.

Être illustrateur

En quoi consiste mon travail d’illustrateur ?

Pour faire court, mon rôle consiste à traduire et valoriser une idée en image dans un style d’illustration qui m’est propre et pour lequel on m’a choisi.

La plupart du temps mon travail répond à un cahier des charges précis mais il peut m’arriver d’avoir entièrement carte blanche. Ces deux cas de figure sont stimulants, l’essentiel est que je puisse apporter ma touche de créativité et ma sensibilité tout en satisfaisant la demande de mon client. C’est un travail de collaboration où les notions d’échange et d’écoute sont très importantes, l’expérience doit être enrichissante pour les deux parties.

Mais enfin… faire du dessin est-ce vraiment un métier ?

Non, illustrateur c’est comme pompier ou vétérinaire : ce à quoi les enfants jouent pour tuer le temps.

Est-ce que je forme des stagiaires en illustration ?

Hélas non. Cela n’aurait aucun intérêt pour un stagiaire de rester à regarder par dessus mon épaule toute la journée. Faire des scans ou donner des croquettes à mon chien s’avèrerait vite lassant et peu instructif.

Devenir illustrateur freelance

Cette section est en cours de création, elle sera bientôt étoffée, en espérant être de bon conseil pour ceux qui voudraient se lancer dans cette aventure.

Des conseils pour ceux qui souhaitent à leur tour devenir illustrateur freelance

L’illustration est un vaste domaine, je vais tenter ici d’apporter quelques éclaircissements sur la fraction à laquelle je me consacre, à savoir l’illustration au service de la publicité, de la presse et de l’édition (jeunesse ou non).
Dessiner avec talent ne suffira pas forcément à vous faire vivre. Au delà de cela il vous faudra développer un style personnel et séduisant, qui se prête à des applications variées.
Il faut savoir se vendre, se faire connaître et prendre conscience que ce métier comporte toute un partie de travail qui peut s’avérer assez rébarbatif et chronophage : facturations, relances etc.
Préparez-vous à des périodes de travail intense, d’autres plus calmes où le doute et les remises en questions seront peut-être de mise.
Aussi vrai que le téléphone sonne toujours quand vous prenez votre bain, les propositions de travail afflueront quand votre planning sera déjà bien chargé et les budgets qui ne se refusent pas tomberont au milieu des vacances.
En tant que travailleur solitaire responsable de sois-même c’est à vous de fixer vos propres règles et vos repères pour travailler efficacement. Vous n’avez pas de supérieur hiérarchique et vous établissez votre emploi du temps comme bon vous semble : cette grande liberté est un luxe mais entraine des responsabilités et demande de la rigueur.
Concilier travail et vie personnelle n’est pas toujours aisé quand on exerce chez sois ce métier souvent accaparant.
Certains font le choix d’un travail en atelier collectif afin d’y trouver notamment motivation et stimulation et mieux séparer vie professionnelle et vie personnelle.
Sachez que nombre d’illustrateurs exercent une seconde profession pour pouvoir gagner leur vie convenablement.
Si vous êtes conscient de tous ces aspects et restez motivés pour exercer ce fabuleux métier alors foncez et surtout perséverez !
Commencez par constituer un book d’illustrations solide où vous affirmez votre style en y déclinant un univers cohérent et à vous l’aventure !

illustration cartoon - humoristique de chat et de souris